3e CONSEILS ORAL DNB

CONSEILS POUR LA PRESENTATION ORALE

CAPTATION.

L’introduction doit proposer une remise en contexte par rapport à l’origine de la réflexion commune qui a inauguré le projet (point de départ thématique).
Un rappel et une clarification de la problématique envisagée sont indispensables.
Les informations apportées doivent être précises et référencées (Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Comment ? etc).
Une « mise en scène » originale (un petit dialogue dramatisé par exemple) est toujours possible. Susceptible de surprendre et donc d’intéresser, cette mise en scène  se doit cependant d’être préparée et maîtrisée. L’essentiel est la clarté et l’efficacité argumentative de votre propos.
Il convient de prendre en compte l’éventuelle hétérogénéité de votre auditoire. Certains membres du jury sont « invités » et ne connaissent pas le sujet traité. A vous de les aider à entrer dans votre démarche .
Regardez votre auditoire (balayage) et restez à l’écoute de ses réactions tout au long de votre prestation.
INTONATION, ELOCUTION, EXPRESSION, RYTHME, POSTURE.

Evitez la monotonie d’un ton monocorde.
Parlez distinctement, en articulant correctement.
Ciblez les moments importants de votre prestation et soulignez-les (temps de silence, haussement du ton, geste, etc).
Soignez votre niveau de langue.
Donnez à votre présentation un rythme plutôt soutenu (mais pas trop rapide), en relançant l’intérêt par des formulations interrogatives, en veillant à la bonne répartition des temps de parole, en jouant de l’alternance du discours et de l’utilisation des différents supports.
Tenez-vous debout, dans une posture dénotant dynamisme et assurance.

UTILISATION DES SUPPORTS AUDIOVISUELS

S’assurer de la pertinence du support envisagé au regard de l’objectif poursuivi.
Préparez suffisamment le déroulement technique pour éviter les temps morts et les incidents.
Dans le cas de vidéos, prévoyez des montages plutôt que des documents complets à manipuler au cours de la prestation (rembobinage, avance rapide, retour en arrière, etc).
Dans le cas d’un entretien filmé, présentez-le de façon fractionnée pour mieux épouser le progression de votre réflexion.
Considérez qu’une image n’est pas en soi une analyse et réclame davantage qu’une simple description-paraphrase. Toute image doit non seulement être clairement située mais appelle une explication, un commentaire, une interprétation, en lien avec la problématique développée. N’insistez pas sur ce qui est évident mais arrêtez-vous sur les points importants.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s