2de CONSOLATION DE M. DU PÉRIER

vanite

Philippe de Champagne, Vanité,  1644.

« Consolation de M. du Périer » est un poème célèbre de François Malherbe daté de 1599. Comme le titre l’indique, le poète s’adresse à un homme dont il est l’ami et qui vient de perdre sa fille, âgée de cinq ans. Le terme de « consolation » fournit une indication précieuse : il s’agit de savoir comment faire face à la mort. Cette question rejoint la thématique du deuil déjà abordée à travers notre travail sur Ronsard (mort de Marie) et Orphée.

Consolation à M. du Périer MALHERBE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s