2de L’AMOUR EXTRÊME – TOMBEAU DE CHANTAL MAUDUIT

15-ABC_Dhaulagiri

Le Dhaulagiri, 8167 mètres.

Cet article est destiné à vous faire découvrir l’oeuvre d’André Velter L’amour extrême – tombeau de Chantal Mauduit (Poésie Gallimard).

André Velter, né en 1945, est un poète français contemporain. Il publie depuis le début des années 70. Sa bibliographie est riche de nombreux recueils, d’essais et d’éditions d’art réalisées en collaboration avec des peintres. Il est également homme de radio et directeur de la collection Poésie/Gallimard. Enfin, André Velter est un grand voyageur, notamment spécialisé dans les pays d’Asie Centrale qu’il a longtemps parcourus à pied et qui lui ont inspiré plusieurs ouvrages. Dans le courant des années 90 il rencontre la grande alpiniste Chantal Mauduit et devient son compagnon. Celle-ci s’est fait une spécialité de l’ascension des plus hauts sommets de la planète, en Himalaya. Particulièrement, elle vise les quatorze sommets de plus de 8000 mètres, tous situés dans cette région du monde. En 1998, elle entreprend l’ascension du Dhaulagiri, la Montagne ou la Déesse Blanche dans la langue locale, son septième sommet de plus de 8000 mètres (et le septième de la liste des 8000 par ordre de hauteur). Mais ce projet ne pourra aller à son terme. Chantal meurt ensevelie sous une avalanche qui balaie le camp d’altitude où elle dormait avec son sherpa, Ang Tséring, « porteur d’altitude ».

André Velter, resté en France, apprend la nouvelle quelques jours plus tard. Un désespoir profond le saisit au point de vouloir renoncer à la poésie. Le deuil lui paraît impossible. Pourtant, « à force de mots », il finira par renouer avec la plume. Il publie coup sur coup trois recueils, aujourd’hui réunis dans l’édition du Tombeau de chantal Mauduit aux éditions Poésie/Gallimard :

  • Le septième sommet, poèmes pour Chantal Mauduit, Gallimard, 1998.
  • L’amour extrême, poèmes pour Chantal Mauduit, Gallimard, 2000.
  • Une autre altitude, poèmes pour Chantal Mauduit, Gallimard, 2001.

Le recueil relève pleinement de la tradition lyrique de la poésie du deuil et, comme son titre l’indique, du genre du « Tombeau ». André Velter se place résolument sous le patronage d’Orphée.

MORT DE CHANTAL MAUDUIT

chantal-mauduit-01

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s